Inspiration – Expiration

New Rose, Pixies, la Loco, 2 Many DJs, Le Batofar, L’Haçienda, Paris, Les Inrocks, Ibiza…

Magasin New Rose, Paris

Magasin de disque (et Label) à Paris dans les années 80 et 90 qui expédiait des disques dans toute la France…même sur la Côte d’Azur !

C’est grâce à eux que j’ai pu me connecter à l’indie-rock : New-Order, Smiths, Jesus & Mary Chain, Echo & The Bunnymen, Woodentops…

Pixies live au Summum, Grenoble – 21/09/1990

Un souvenir extraordinaire : 17h00, nous venons à peine d’arriver sur le parking encore désert du Summum de Grenoble après 5h de route en Super5 Five et sur qui tombons-nous ? Kim Deal, Joey Santiago et David lovering, soit le groupe Pixies quasiment au complet, en train de s’amuser comme des gamins en se filmant au caméscope.

Bonne intro à ce concert magistral pour la tournée de l’album « Bossanova » !!!

J’ai retrouvé le reportage de France 3 Grenoble sur ce concert je ne sais plus trop comment mais c’est un précieux souvenir (ainsi que les photos que nous avons prises avec les membres du groupe).

https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/video/grc9009208137/les-pixies-au-summum-de-grenoble

Pixies « On the road » – Docu

Filmé à l’arrache (certainement avec le même caméscope pourri qu’ils avaient à Grenoble), en V.O non sous-titrée (on comprend vraiment pas grand chose), mais, nevermind, on est en tournée avec les Pixies et presque « in bed with Kim Deal » – dont nous étions tous amoureux.

Borealis 1998

Un rave-festival avec une affiche à peine croyable – Daft Punk, Laurent Garnier, Jeff Mills…et pour finir Sven Vath qui mixe au lever du soleil montpelliérain.

DJ Dave Haslam et James – live à la Locomotive, Paris – 22/02/1990

Notre charmante amie parisienne Cécile nous avait offert une super tournée des boîtes parisiennes à nous petits Varois à peine majeurs : le Rex, le Boy avec Lolo Garnier aux platines…J’avais ensuite insisté pour traîner tout ce petit monde à Pigalle à la Locomotive où se déroulaient les soirées « Haçienda » (merci les Inrocks pour la connexion).

Nous n’avions pas d’invitation mais j’avais tellement envie de rentrer que, en désespoir de cause, j’ai été tchatcher un gars qui était planté devant la boîte et qui a fini par me filer une invit pour chacun d’entre nous…incroyable ! Qui était-il : physio, organisateur, journaliste des Inrocks ? Je ne sais pas, mais je tiens encore chaleureusement à le remercier !

On entre et là plusieurs chocs :

1/ la taille gigantesque de la boîte sur 3 niveaux 3 salles, 3 ambiances

2/ la salle principale chauffée à l’indie-rock-groovey par Dave Haslam, l’un des DJs de la mythique boîte de Manchester l’Haçienda

3/ le groupe James débarque sur scène (et ce n’était pas inscrit sur le flyer de la soirée…!)

4/ la fin de soirée au sous-sol (niveau -1) de la Loco sur un dance floor funky soul vraiment torride

*** Retour à la réalité (et en RER) à Noisy-le-Grand où nous étions hébergés ***

http://www.davehaslam.com/#/22021990-la-locomotive-paris-supporting-james/

Periodic table of the DJs

Une bonne partie des DJ’s les plus influents de l’Histoire présents dans ce tableau façon « tableau périodique des éléments » – quelques discothèques pionnières aussi.

https://artmisfit.com/wp-content/uploads/2019/03/Periodic_Table_of_DJ-screen-print-version-3-A2-3000px-landscape.jpg

The Woodentops – live à la Flèche d’Or, Paris – 18/09/2006

J’ai connu et aimé ce groupe dès la fin des années 80, j’ai adoré « Giant » leur 1er album, l’un des seuls disques que j’ai encore en vinyl.

J’ai depuis appris qu’ils sont adulés par les fans de « balearic-beat », le son originel de l’Ibiza des 80’s mélangeant indie-rock, acid-house et « world music » – tout s’explique !

J’ai informé mon pote JM, fan de la 1ère heure du groupe, de ce concert de reformation à Paris. Il a littéralement harcelé l’organisateur en lui téléphonant tous les jours jusqu’à ce qu’il nous file des invitations pour ce concert à guichet fermé…Merci JM pour ta pugnacité et ton pouvoir de persuasion (quasiment de coercition) qui a encore frappé.

Ce soir-là, la magie a opéré – le groupe est vraiment électrisant avec son acid-folk-punk-rock très très mélodique dont eux-seuls détiennent la formule. Forever young!

2 Many DJ’s – As heard on Radio Soulwax pt. 2

Ce mix album fût une vraie claque – démonstration de style et de classe pour mélanger la musique électro et le rock dans une ambiance ultra-festive et avec humour, à la Belge !

La version vidéo avec les pochettes d’album animées comme dans leur show « Under the covers » (voir plus bas) est une merveille et permet en même temps de mieux capter et apprécier les transitions entre les tracks…! Top !

Fact 51 – l’Haçienda / « 24 hour party people » – le film

La création de l’Haçienda, Fact 51, comme le nommèrent les boss du label Factory qui avaient l’habitude de numéroter toutes les sorties du label (FACT 10 JOY DIVISION Unknown Pleasures), les événements importants et diverses autres choses ou êtres (le chat de l’Hacienda avait le code Fact 191 https://factoryrecords.org/cerysmatic/fac191.php), fût un acte essentiel pour l’évolution de la club culture en Angleterre et au-delà.

Une bonne partie des revenus des ventes des disques de New Order alimentèrent le gouffre financier qu’était ce club mais il est rentré dans l’histoire de la musique et de la pop-culture.

Il a permis l’émergence d’une scène de nouveaux groupes et artistes post-punk (Joy Division, New Order, A Certain Ratio, Cabaret Voltaire…), a induit la création du son « Madchester » mélange de pop-rock et d’acid-house (Happy Mondays, Stone Roses, Charlatans, James, 808 State…) et préfigure en quelque sorte les tiers-lieux que l’on voit maintenant apparaître au 21ème siècle => Plus qu’un simple club, il s’agissait d’un véritable lieux de rencontre, de vie et d’accueil, un « shelter », ouvert à tous – y compris aux freaks, aux étudiants et aux chômeurs – tous les jours.

Le film « 24 hour party people » retrace la création, la vie et la mort de ce club utopique, de son principal créateur Tony Wilson et de toute la bande de Factory Records. Essentiel !

The Sound of Belgium – Docu

Oui, parce que la Belgique est vraiment créative et festive, parce que les ancêtres des DJ sont les « cartons-jockeys » qui chargeaient les partitions des chansons dans des orgues mécaniques qui simulaient un orchestre complet pour faire danser les gens dans les années 50 dans les magic-mirrors, parce que leurs discothèques…:

…l’Ancienne Belgique avec le DJ Fat Ronny qui a été l’un des premiers à mélanger Pop, Rock, New-wave, Post-Punk et a créé le New-Beat ! https://open.spotify.com/playlist/0S1MitBoCsBJGsPCkyhdXo?si=20ec2ab2dcac4698

…le Mirano Continental avec le mythique DJ Jean-Claude Maury qui a influencé DJ Alfredo lui-même en créant un merveilleux melting-pot de musiques qui préfigure le balearic-beat : https://open.spotify.com/playlist/6M5DeoIIIWfgtrtkilum0B?si=e9c705ffd162476f

Paris !

Malgré son sale caractère et ses mauvaises manières, une ville très attachante, inspirante, palpitante – N’est-ce pas Mr Helmut Newton ?

Vu son exposition « Rétrospective » au Grand Palais en 2012 : superbe !

Cette photo intitulée « Bergström au dessus de Paris » a été prise par Helmut NEWTON à Paris en 1976, le modèle est Gunilla Bergström.

J’aime le décalage entre l’intimité de cette chambre en compagnie de cette beauté, la chaleur, la volupté que l’on ressent VS la froideur, l’agressivité, l’hyperactivité un peu vaine du petit matin parisien. Et par dessus tout cela…le doute de la Belle : « Suis-je vraiment belle ? Suis-je assez désirable ? » – (What’s the story) Morning Glory?

« Maybe I don’t really want to know

Peut-être que je n’ai pas envie de savoir

How your garden grows

Comment ton jardin pousse

I just want to fly

Je veux simplement planer.

Lately did you ever feel the pain

Récemment, n’as-tu jamais ressenti la douleur

In the morning rain

Dans la pluie matinale

As it soaks it to the bone

Quand elle te trempe jusqu’à l’os ? « 



OASIS « Maybe », extrait du 1er album « Definitely Maybe »

Les compilations des Inrockuptibles

http://bruno.cornen.pagesperso-orange.fr/Rock_les%20compils%20des%20Inrocks.htm

Etienne de Crécy – Beats ‘n’ Cubes

Balearic Beat

https://boilerroom.tv/balearic-beat/

2 Many DJs – Under the covers

Last Night a DJ saved my life – The Book

https://www.worldofbooks.com/fr-fr/livres/bill-brewster/last-night-a-dj-saved-my-life-updated/9780755313983?gclid=Cj0KCQjwwNWKBhDAARIsAJ8HkhcK_z95poSMF8rj2OeaSuEu-nNbbCgciAsyIyWSkbXS5OWDjQze99QaAptqEALw_wcB#GOR002075256

Ex-TAZ Citizen Ca$h (1987-1994)

Joan Baez – How sweet the sound

SoulwaXmas 2009

Boiler Room Selections: Pilot

Amnesia Closing Party, Ibiza 1989 (Part One)

Italo Disco Legacy

More

THE HISTORY OF ACID HOUSE IN 100 TRACKS

https://mixmag.net/feature/the-history-of-acid-house-in-100-tracks